La parole aux intervenants

A la conquête des modes opératoires du leadership

« Nous exerçons des responsabilités de direction, certes, mais quels en sont les enjeux ? Comment passer d’un management de la performance, qui excentre les individus et les organisations, à un leadership de densité et d’attractivité ? Inspirer autant que diriger en prenant soin de ses bases de sécurité pour mieux oser un leadership de vue d’ensemble sur les projets, les personnes qui nous sont confiées, la vie des équipes, les expertises et les compétences et sur…soi-même.

Quels sont les critères-clés, les points d’appui opérationnels du leadership ? Quels sont ceux qui nous vont bien, quels sont ceux que nous devrions conquérir encore ? Découvrir que ces modes opératoires ne sont pas juxtaposés mais se répondent les uns aux autres pour se renforcer.

Au fond quelles sont les racines du pouvoir et de l’autorité ? Quels ADN traversent nos expériences, celles de nos interlocuteurs ? Comment réaliser son autorité vers toutes les parties prenantes, y compris vers celles qui nous dirigent ? Comment situer et faire reconnaître le pouvoir d’influence ?

Des valeurs nous habitent et nous inspirent fortement. Elles comportent pourtant le danger d’être par trop abstraites, trop élevées, comme de grands ballons qui flottent au-dessus de nous. Comment relier ces valeurs avec des pratiques qui soient connectées au quotidien ras de terre ? Comment mettre en œuvre un leadership de subsidiarité dans les enjeux organisationnels qui changent sous nos yeux ?

Nous trouverons ensemble des réflexes concrets pour que les valeurs soient déchargées de nos cerveaux dans le maniement de nos interactions quotidiennes. Puis, finalement, nous choisirons ensemble les réflexes clés que nous souhaitons projeter et produire et nous tenterons de les décliner en gestes professionnels adéquats.

L’ensemble de l’animation réalisée par S. Jacquemet et le soussigné devrait permettre de découvrir, de révéler, des styles de leadership, de responsabilité managériale, qui soient alignés avec la raison d’être de sa fonction et de qui nous sommes. Un parcours qui devrait augmenter la confiance en soi et la confiance donnée à autrui dans des capacités de leadership reconnues ».

Maxime Morand